Rencontre de Bari: un signe de la solidarité chrétienne, estime le cardinal Sandri

Rencontre de Bari:

un signe de la solidarité chrétienne, estime le cardinal Sandri

par I.MEDIA

La rencontre de Bari du 7 juillet 2018 doit être une démonstration de “la solidarité chrétienne“ adressée aux responsables internationaux, a affirmé le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, lors d’une conférence de presse le 3 juillet.

Cet événement est le résultat de nombreuses sollicitations de la part des évêques orientaux, en particulier chaldéens, a souligné le cardinal Sandri. D’une seule voix ils ont invité le pape à “réaliser un geste prophétique“ en faveur des chrétiens d’Orient.

Ce geste se concrétisera donc à travers deux grands moments, de prière et de dialogue. La prière revêt une importance particulière, car seule la force la foi peut changer les cœurs, a expliqué le  prélat. Le dialogue avec les Eglises orientales représente quant à lui un appel à l’union, signe de la solidarité chrétienne adressé aux dirigeants.

Vénération des reliques, prière en bord de mer et lâcher de colombes

Après la vénération des reliques de saint Nicolas de Myre, le temps de prière se déroulera sur le front de mer avec les fidèles. Le pape prononcera quelques mots en public au début de la cérémonie. A la fin de la prière, le chœur de Bari accompagnera des solistes – élèves de l’Institut pontifical de musique sacrée – qui chanteront en arabe et en araméen. L’Evangile sera également chanté en arabe par un diacre de Rome originaire de Syrie.

Un moment de “réflexion et d’écoute réciproque“ entre le pape François et les chefs des Eglises et des communautés ecclésiales du Moyen-Orient se déroulera ensuite à huis-clos en la cathédrale Saint-Nicolas. Chacun apportera librement son point de vue, ses observations et ses propositions, a précisé le cardinal Sandri. Mgr Pierbattista Pizzaballa, administrateur apostolique du patriarcat latin de Jérusalem fera une introduction.

Au terme de cette rencontre, le pape fera une brève intervention lorsque les portes de Saint-Nicolas se rouvriront. Tous les prélats ainsi que le pontife se réuniront ensuite sur le parvis de la cathédrale accompagnés d’enfants, et tous libéreront dans le ciel des colombes comme signes de paix.

Fermer le menu